Mail : info@schaeffer-associes.com

Tel : 01.55.90.55.15

Horaires : 9h/19h du Lundi au Vendredi

Le recours aux arts divinatoires

De très nombreuses personnes ont recours aux arts divinatoires (voyant, médium, marabout…) à l’occasion de choix importants ou de problème graves qui se présentent à eux.

Or parmi les praticiens qu’ils consultent, certains n’hésitent pas tromper leurs clients et à abuser de leur situation de dépendance.

La loi française permet aux victimes de réagir et d’obtenir le cas échéant réparation lorsque ce dernier ne remplit pas ses obligations ou a usé de manœuvres contestables.

En outre, la clientèle de ces praticiens professionnels bénéficie de l’ensemble des recours accordés par la loi aux consommateurs.

Obligations et responsabilités du Voyant

Un voyant, medium ou tout autre praticien des arts divinatoires n’est en principe tenu que d’une obligation de moyens.

Cela signifie qu’en principe, il n’est pas possible de demander le remboursement des sommes payées ou le versement de dommages et intérêts au seul motif que ses prestations n’ont abouti à aucun résultat.

Il faut en outre réussir à démontrer qu’il n’a pas mis en œuvre tous les moyens pour remplir ses obligations contractuelles, ce qui est souvent difficile.

Il en est toutefois autrement si, dès le départ, un résultat vous est assuré par le praticien (retour de l’être aimé, gain d’argent…).

Dans ce cas, il s’oblige à obtenir un résultat qui engage sa responsabilité s’il n’y parvient pas.

Mais en cas de litige, il vous appartiendra de prouver que l’objet de l’obligation du medium était bel et bien d’obtenir un résultat précis et non pas seulement de mettre en œuvre différents moyens pour tenter d’y parvenir.

C’est pourquoi il est important de définir la mission du medium par écrit dès le départ et de bien faire préciser par le praticien qu’il s’engage à obtenir le résultat promis.

Notez-nous

You must be logged in to post a comment.