Mail : info@schaeffer-associes.com

Tel : 01.55.90.55.15

Horaires : 9h/19h du Lundi au Vendredi

Sont couverts par le secret de fabrique les procédés de fabrication d’une certaine originalité ayant un intérêt pratique et commercial pour l’entreprise (amélioration de la production, diminution du prix de revient) s’ils sont traités de façon confidentielle.

Il convient donc de protéger les secrets de fabrique en insérant dans les contrats de travail et d’entreprise une clause de confidentialité, éventuellement assortie d’uneclause pénale fixant le montant des indemnités dues à l’entreprise en cas de violation de l’obligation.

Sanction pénale de la divulgation

La divulgation des secrets de fabrique d’une entreprise par l’un de ses employés constitue un délit pénal en vertu de l’article L. 152-7 du code du travail.

L’auteur de la révélation du secret, dès lors qu’il connaissait l’utilité et le caractère secret des procédés divulgués, risque une peine de deux ans d’emprisonnement et une amende tout comme celui qui aurait tenté de les divulguer.

Le tiers complice de la divulgation qui cherche à obtenir d’un employé un procédé de fabrication encoure les mêmes peines.

Sanctions civiles de la divulgation

La divulgation de secrets de fabrique est également condamnable au civil.

Elle peut résulter de la violation d’une clause de confidentialité et justifier

it d’une entreprise concurrente en dehors de l’exécution du contrat de travail ou à l’expiration de celui-ci.

Notez-nous

You must be logged in to post a comment.