Mail : info@schaeffer-associes.com

Tel : 01.55.90.55.15

Horaires : 9h/19h du Lundi au Vendredi

Cabinet Schaeffer Avocats: Information juridique - Lawperationnel > Actualité Juridique > L’OPCI, un nom barbare pour un statut de loueur en meublé avantageux

L’OPCI, un nom barbare pour un statut de loueur en meublé avantageux

Dans le secteur de l’immobilier locatif, l’OPCI (Organisme de Placement Collectif Immobilier) est un statut de loueur en meublé » un peu particulier et somme toute original. En effet, il permet d’investir dans des résidences de tourisme, des résidences étudiantes ou encore des résidences destinées aux personnes âgées.

Au niveau de l’investissement, cela se traduit de plusieurs manières. Soit on investit dans un seul et unique placement, pour le type de résidences citées, à l’aide d’un ticket d’entrée sur un produit collectif, fixé à 5 000€ et géré par un société française spécialisée. L’atout majeur de cette solution est de donner l’accès aux trois types d’actifs immobiliers existant en France, soit dans le neuf mais aussi dans l’ancien, à des conditions favorables qu’il aurait été difficile d’atteindre seul.

De nombreux avantages recherchés

Avantage supplémentaire permis par la structure juridique de cette solution, que ce soit OPCI ou FPI (Fonds de Placement Immobilier), le statut fiscal afférent est celui de loueur en meublé non professionnel (LMNP). Ce statut très intéressant pour les particuliers permet de viser un rendement annuel plus élevé à hauteur de 3 à 4%, après impôts.
Attention cependant la durée d’investissement minimum recommandée est d’au moins huit à neuf ans et il sera totalement impossible de récupérer son argent pendant 5 ans, sauf cas particuliers préalablement définis : décès, licenciement, divorce.
A partir de ces cinq ans passés de blocage, si vous souhaitez absolument revendre votre titre, le gérant en est tenu de vous le racheter, le tout dans un délai assez court d’un an maximum.
Si vous avez un doute et que vous voulez souscrire une assurance protection revente, c’est tout à fait possible, le tout pour un coût relativement faible de 300€, qui vous protègera pendant les huit premières années dès l’achat mais sous conditions, qui sont : une baisse de 20% de la valeur de l’investissement et ce dans la limite de 20 000€.

Cette forme de placement appartient à ce qu’on pourrait appeler une nouvelle catégorie, les fonds d’investissement en location meublée (FILM). Le premier du genre est né en 2016, le recul est donc encore faible.

You must be logged in to post a comment.